Accueil

Mylène Bourbeau
Soprano


La soprano québécoise Mylène Bourbeau possède un Master en chant de l’Université de Montréal, Canada et un diplôme du Centre de musique baroque de Versailles sous la direction d’Olivier Schneebeli.

Sur scène, elle a incarné La Princesse L’enfant et les sortilèges à l’Opéra d’Hanoi et de Saigon au Viet Nam, Olympia Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra Brasov en Roumanie, Lakmé Lakmé présenté par le Summer Opera Lyric Theatre à Toronto, la Fée Rosé Hänsel und Gretel, Ida Die Fledermauss et Peaseblossom A Midsummer Night’s Dream sous la direction de Jean-François Rivest et Valetto L’Incoronazione di Poppea avec Alexander Weimann.

Dans le répertoire d’oratorio, on a pu l’entendre dans la Messe en Ut de Mozart (Oratoire du Louvres, Paris), les Te Deum de Charpentier et de Lully (Victoria Hall, Genève). Elle a été artiste invitée par l’Orchestre Métropolitain de Montréal pour chanter Carmina Burana sous la direction de Sylvain Cooke.

Très appréciée dans l’opérette à Montréal, on la découvre en France avec les Frivolités Parisiennes dans la production Ce qui plaît aux hommes de Léo Delibes au Théâtre Trévise sous la direction de Mathieu Romano, mis en scène de Pascal Neyron, et en Lady Wincheston dans l’opérette Yes! de Maurice Yvain, mis en scène par Christophe Mirambaud au Théâtre de Compiègne, Théâtre Trévise et Théâtre Jean Vilar de Saint-Quentin avec les Frivolités Parisiennes.

Artiste polyvalente elle est aussi comédienne. Après une première résidence au Théâtre des Deux Rives au Centre Dramatique National de Haute-Normandie, elle fait ses débuts remarquée par la critique Parisienne dans Lisette Le jeux de l’amour et du hasard de Marivaux, mis en scène par Adrien Popineau, au Théâtre de Belleville en 2015.

On peut la retrouver à l’affiche du cabaret lyrique, drôle et sexy Créatures, mis en scène par Sol Espeche, au Théâtre Parisien des Nouveautés.