Hélène Clerc-MurgierPauline Warnier

FR EN

Musicologie

Vaudeville : le Manchon

Ce vaudeville est noté également C’est la fille à la mère Simone dans Clé du Caveau n°924

Harmonisation et ritournelle de Déodat de Séverac, trouvé dans “Les vieilles chansons de France”, répertoire d’Yvette Guilbert, 1905.

Repris par Odette Laure puis par Colette Renard sur son album Chansons très libertines (1963)

V'là ce que c'est d'être si bonne
Un de ces matins qu'il gelait
Dans la vigne à la grande Simone
Maître Simon se morfondait

I' m' dit
"Venez ça, venez ça, Mam'zelle Javotte
Réchauffez-moi car je grelotte"

{Refrain:}
Revenez-y Maître Simon
Portez-vous-y
J' vous prêterai mon manchon mignon

"Réchauffez-moi car je grelotte"
Par malheur j'avais mon manchon
Vous m' direz que j'étais bien sotte
De l' prêter à Maître Simon.

J'ai ce jour-là bien gagné ma journée
Je ne m'en pus servir de l'année

{au Refrain}

Je ne m'en pus servir de l'année
Car la main de Maître Simon
Que rien jamais n'avait gêné
N'y faisait pas tant de façons

Il en a tout chiffonné la fourrure
Et même élargi l'ouverture

{au Refrain}

Il en élargit l'ouverture
Ce petit objet si mignon
A sitôt changé de figure
C'était le plus petit de la maison

Il bouffe autant que celui de ma tante
Pensez comme ça me rend bien contente

{au Refrain}

Version Anseaume

L’aînée (à l’officier) :
Pour peu que le cœur vous en dise,
Soyez avec nous moins discret :
Comme à nos soins elle est commise,
Votre hymen serait bien tôt fait.

L’officier :
J’accepterais des offres si flatteuses,
Si vous étiez moins curieuses ;
Mais là-dessus,
Tous vos efforts sont superflus ;
Attendez à ce soir,
Pour tout savoir,
Attendez à ce soir.

(Il sort)

opéra de Reims Fondation Orange Bibliothèque nationale de France estival Jean de La Fontaine FEVIS DRAC Champagne-Ardennes Adami Spedidam région Grand-Est Editeur Les Belles Ecouteuses