Hélène Clerc-MurgierPauline Warnier

FR EN

Musicologie

Vaudeville : Mon petit doigt me l'a dit

Cette chanson est la trentième des chansons récréatives du nouveau Parnasse des Muses, édition de Paris, 1634. Dans Gaultier Garguille on ne trouve que les 1er, 2e 7e et 12e couplets ; il y a aussi quelques variantes. Le texte que nous donnons est celui du Parnasse des muses.

Vous pouvez faire la belle, (bis)
mais de passer pour pucelle
cela vous est interdit,
car vous estes plus connue
Qu’une fille dissolue.
Mon petit doigt me l’a dit

Vous faictes de la finette,
En touchant une espinette,
Dont le son nous estourdit.
Vostre desir vous propose
De toucher quelque autre chose.
Mon petit doigt me l’a dit

Vous êtes de belle taille ;
Pour combattre à la bataille,
Tousjours le coeur vous en dit.
Vostre belle humeur ne butte
Qu’à faire la culle butte.
Mon petit doigt me l’a dit

Souvent vous mettez la pièce
Pour recevoir les caresses
De quelque jeune estourdy,
Qui va disant dans la rue
Qu’il vous a veue toute nue.
Mon petit doigt me l’a dit

Vous faites souvent la chose
Que vostre coeur se propose
Avecques cest estourdy,
Et puis après il se vante
D’avoir bouché vosrte fente.
Mon petit doigt me l’a dit

Version Anseaume

L’aînée :
La conquête est glorieuse !
La cadette :
ne suis-je pas bien heureuse ?
il veut me donner sa foi.
C’est votre tour à me dire,
Quel Amant suit votre empire.
L’aînée :
C’est, ma sœur, le Fils du roi .

opéra de Reims Fondation Orange Bibliothèque nationale de France estival Jean de La Fontaine FEVIS DRAC Champagne-Ardennes Adami Spedidam région Grand-Est Editeur Les Belles Ecouteuses