MdR
Les Monts du Reuil > Musicologie > Fable > La belette > La Fontaine & Valette
labelette


LA BELETTE

La Fontaine & Valette





> Voir la fable animée

FABLE de LA FONTAINE


Damoiselle Belette, au corps long et flouet,
Entra dans un grenier par un trou fort étret :
Elle sortait de maladie.
Là, vivant à discretion
La galante fit chère lie,
Mangea, rongea: Dieu sait la vie,
Et le lard qui périt en cette occasion!
La voilà, pour conclusion,
Grasse, maflue et rebondie.
Au bout de la semaine, ayant dîné son soûl,
Elle entend quelque bruit, veut sortir par le trou,
Ne peut plus repasser, et croit s'être méprise.
Après avoir fait quelques tours,
«C'est, dit-elle, l'endroit: me voilà bien surprise;
J'ai passé par ici depuis cinq ou six jours.»
Un rat, qui la voyait en peine,
Lui dit:« Vous aviez lors la panse un peu moins pleine.
Vous êtes maigre entrée, il faut maigre sortir.
Ce que je vous dis là, l'on le dit à bien d'autres.
Mais ne confondons point, par trop approfondir,
Leurs affaires avec les vôtres.

FABLE de VALETTE
La Belette dans le grenier (voleurs attrapés)

Par petit trou dans un grenier,
Par petit trou dans un grenier
Entra, dit-on, l’hiver dernier
Fluette, fluette,
Plus mince que papier,
Une belette.

II
La Demoiselle là dedans, bis
Bon appétit et bonnes dents,
Sçut faire, sçut faire,
A l’aise et bien longtemps
Très bonne chère

III
Mais d’échapper c’est l’embarras, bis
Son ventre était et gros et gras,
De sorte, de sorte
Que le trou ne put pas
Servir de porte

III bis
Un Rat lui dit: c'est un abus Ce trou ne vous reconnaît plus
Replette, replette;
Après gaudeamus
Faites diette.

IV
Dans les affaires d’un Seigneur, bis
Ainsi se glisse maint voleur
Pour prendre, pour prendre ;
Et ne peut par malheur
Sortir sans rendre