MdR

Les Monts du Reuil > Musicologie > Les yeux bleus

LES YEUX BLEUS

Air : Chantez, amusez-vous, 1er volume, N°6


Aime les yeux noirs, si tu veux,
Et leur vivacité piquante,
Je ne chéris que les yeux bleus,
Et leur langueur intéressante,
Les yeux noirs font de jolis yeux,
Mais les plus beaux ce sont les bleus.

La brune, d'un air de vainqueur,
Lance sur vous des traits de flamme ;
La blonde, avec plus de douceur,
Pénètre jusqu'au fond de l'âme.
Les yeux noirs font de jolis yeux,
Mais les plus beaux ce sont les bleus.

Dans les yeux noirs que de désirs !
Dans les yeux que de finesse !
La brune inspire les plaisirs ;
La blonde inspire la tendresse.
Les yeux noirs font de jolis yeux,
Mais les plus beaux ce sont les bleus.

Les yeux noirs disent fièrement,
Que j'aime ou non, je veux qu'on m'aime ;
Les yeux bleus disent tendrement,
Aimez-moi, j'aimerai de même
Les yeux noirs font de jolis yeux,
Mais les plus beaux ce sont les bleus.

Un grand oeil noir est rempli d'art,
Il ne dit pas ce qu'il faut dire :
Un grand oeil bleu parle sans fard,
Dans ses regards on peut tout lire,
Les yeux noirs font de jolis yeux,
Mais les plus beaux ce sont les bleus.

O vous, que j'aime sans espoir,
Vos yeux bleus triomphent des autres ;
Pardonnez, si j'aimai les noirs,
Je n'avais jamais vu les vôtres.
Mais depuis que j'ai vu vos yeux,
Je ne chéris plus que les bleus.

Peut-être que nos envieux
Vous diront que je suis volage ;
Qu'avant de chanter les yeux bleus,
Les noirs recevaient mon hommage.
Ne craignez rien, j'ai vu vos yeux,
Je ne chéris plus que les bleus.

Pour redouter un changement,
La nature vous fit trop belle ;
Qui vous voit, devient inconstant,
Qui vous aime, devient fidèle.
Aux yeux noirs je fais mes adieux,
Je ne chéris plus que les bleus.