MdR
Les Monts du Reuil > Musicologie > Vaudeville > L'amant frivole ou Que ne suis-je la jonquille !

L'AMANT FRIVOLE ou Que ne suis-je la jonquille !


L'amant frivole et volage
Chante partout ses plaisirs
Le berger discret et sage,
Cache jusqu'à ses désirs

Telle est mon ardeur extrême
Mon coeur soumis à la loi,
Se dit sans cesse qu'il aime,
Pour ne le dire qu'à toi


Version Anseaume

Azor
Je me suis fait à moi-même
Les reproches les plus forts ;
Du destin la loi suprême,
Triomphe de mes efforts.

Loin de blâmer ma tendresse,
Sers plûtôt, sers mon ardeur ;
Et respecte une faiblesse,
Où j'attache mon bonheur.