MdR
Les Monts du Reuil > Programmes > Opéra > Raoul Barbe-Bleue

RAOUL BARBE-BLEUE - André Grétry, Michel-Jean Sedaine

Comédie en 3 actes - Durée 1h30 - Reportage de France 3 ici

©Axel Cœuret

L'HISTOIRE
Deux jeunes amants voient leur avenir s’assombrir : quoique noble, il est désargenté, quant à elle, elle est promise en mariage à un certain Raoul, seigneur d’une grande richesse. Déjà les amants empruntent le chemin du renoncement et du dépit amoureux. Mais tout change lorsqu’on découvre que ce Raoul a une façon bien personnelle de décourager la curiosité de ses épouses.

LA DISTRIBUTION
Direction musicale Pauline Warnier et Hélène Clerc-Murgier
Mise en scène et scénographie Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola
Dramaturgie Pierre Daubigny
Costumes Valia Sanz
Assistant constructeur Alain Le Mée
Création lumières Pierre Daubigny
Régisseur plateau Gilles Richard

Raoul Barbe bleue : Julien Fanthou
Isaure : Hadhoum Tunc
Vergi : Guillaume Gutierrez
Osman : Constantin Goubet
Le marquis de Carabas : Patricia Bonnefoy
Le Vicomte de Carabi : Gérard Tremlet
L’écuyer : Jean-François Angeloz
Laurette : Pauline Warnier
Danseuse : Janice Krystafiak/Marie Boutard

Ensemble Les Monts du Reuil
Violons : Valérie Robert et Patricia Bonnefoy
Alto : Bénédicte Pernet
Violoncelle : Pauline Warnier
Clavecin : Hélène Clerc-Murgier
Timbales : Constantin Goubet/Hélène Clerc-Murgier
Les instruments à vent de l’orchestre de l’Opéra de Reims
Flûte traversière : Louise Bruel
Hautbois : Vincent Martinet
Cor : Gérard Tremlet
Basson : Jean-François Angeloz
Contrebasse : Eric Lancelot

LA PRODUCTION
Ensemble Les Monts du Reuil, Opéra de Reims, Opéra-Théâtre Metz Métropole, Festival Jean de La Fontaine, BnF, théâtre de Saint-Dizier Les trois scènes.
Ce projet est soutenu par : La Drac et la région Grand-Est. Le décor est réalisé par les ateliers de l'Opéra de Reims, les costumes par l'Opéra de Metz.Raoul Barbe bleue reçoit le soutien de l’Adami et de la Spedidam.
L’ensemble Les Monts du Reuil bénéficie du mécénat de la Fondation Orange.

LA REVUE DE PRESSE
"Ce spectacle hautement jubilatoire fait appel à un esprit d’enfance mâtiné de malice et de rigueur musicale. Cette « comédie mêlée d’ariettes » délicieusement pimentée est un régal, autant pour l’émerveillement de la redécouverte d’une partition délectable que pour la saveur de l’interprétation. Continuant de gambader allégrement sur les chemins écartés du répertoire d’Ancien Régime, Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier, dont on connait la curiosité insatiable et l’esprit ludique, dépoussièrent avec alacrité et inventivité un authentique bijou, regorgeant d’ironie pétillante et de suavité mélodique." Emmanuelle Pesque-ODB

ALLER PLUS LOIN
> La plaquette de présentation
> La plaquette pédagogique (sur demande)
> La fiche technique (sur demande)

LA DÉMARCHE CRÉATIVE
Du conte à l’opéra
L'opéra de Grétry et Sedaine se livre à une double réécriture : il s'inspire très largement de La Barbe bleue de Perrault (1695), mais aussi d'un matériau romanesque médiéval, en particulier Le roman du châtelain de Coucy & de la Dame de Fayel et La chatelaine de Vergy.
Nous remettons à la scène la Barbe-Bleue de Grétry et Sedaine (1789), inédite depuis sa création. Dans les années 1780, Barbe bleue est plusieurs fois porté à la scène, comme si le personnage exerçait une fascination particulière en ces temps où rien ne laisse présager la Révolution. Grétry et Sedaine sont les seuls à remporter un grand succès : leur Barbe bleue repose sur une intrigue très théâtralisée, où les jeux d’entrées et sorties, les déguisements, les revers de fortune et les amours secrètes ajoutent des péripéties propres à susciter l’intérêt du spectateur. Côté musical, la musique dramatique de Grétry soutient le suspens et enrichit considérablement l’expression de l’émotion.

Photos de Axel Coeuret

Posté par Les Monts du Reuil sur vendredi 29 janvier 2016