MdR
Les Monts du Reuil > Programmes > Opéras > Cendrillon
cendrillon_pauline-warnier_helene-clerc-murgier
CENDRILLON
Opéra-comique

Jean-Louis Laruette, Louis Anseaume


Restitution Hélène Clerc-Murgier, Pauline Warnier
Harmonisation vaudevilles Emmanuel Clerc

> Ce disque est en vente aux Belles Ecouteuses

Cendrillon Eve Coquart
La Fée-Marraine Armelle Khourdoian
La soeur aînée Anne-Marie Beaudette
La soeur cadette Eléonore Lemaire
Azor Benjamin Alunni
Pierrot Cécil Gallois
Traverso Benjamin Alunni
Violon Anne-Violaine Caillaux
Violon Matilde Pais
Alto Marie-Aude Guyon
Violoncelle Pauline Warnier
Clavecin Hélène Clerc-Murgier

Cet enregistrement a eut lieu à l'auditorium de la BNF pour le label Les Belles Ecouteuses
Prise de son et montage : Antoine Pagnier


La découverte

Première version musicale du conte de Perrault, l'histoire, sous la plume d'Anseaume, commence après le bal. Tous les ingrédients sont là : Cendrillon, faussement naïve, la Marraine, le prince charmant, et les deux soeurs, caricaturales à souhait.

L'opéra-comique Cendrillon est la première version scénique et musicale du conte de Perrault. C'est une oeuvre à tiroirs, reflet d'une époque très particulière de la musique française, se glissant entre la fin du baroque flamboyant et le classicisme naissant. Le compositeur mêle des airs célèbres d'opéras parodiés à des chants populaires (les vaudevilles qui, par référence au texte original, permettaient le jeu de mot, le double sens) et compose ses propres pièces qui collent au plus près au texte du librettiste Louis Anseaume. Rejouer aujourd'hui cette Cendrillon de 1759 n'a donc pas été sans poser beaucoup de questions. Nous tenions à respecter l'esprit d'une interprétation « baroque » attentive, tout en acceptant l'espace de liberté et de création suggéré par le genre : nos choix s'appuient sur les conseils de musicologues, mais nous assumons une part d'incertitude concernant la réalisation des vaudevilles...

Ce petit bijou permet aux cinq instrumentistes d'être sur scène, et d'établir un lien de musique de chambre avec les chanteurs, étant tour à tour musiciens du bal, chœur de femmes aspirant à l’essayage de la mule, et simples témoins du déroulement de l'intrigue. Soulignons que c'est devant la grande qualité du livret de Louis Anseaume et des airs de Jean-Louis Laruette que nous avons entreprit cette restititution: Cendrillon nous dévoile un compositeur sensible qui s'exprime en demi-teintes et nous touche par ses mélodies tendres et délicates.

Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier